Javascript Off

Je navigue de plus en plus fréquemment sur le web avec Javascript désactivé. Un développeur web pourrait croire que j’essaie de briser l’expérience qu’il a créé pour son site web, mais pour moi la plupart du temps je trouve ça plus plaisant. Bien que je soi sur un Core 2 Duo, le web est sensiblement plus rapide avec Javascript désactivé.

Javascript est étonnement rapide de nos jours, et tous les navigateurs se vantent de la vitesse de leur moteur Javascript. Mais même si Javascript s’exécute vite, ça ne signifie pas que tous les scripts sont bien écrits pour rouler vite. De plus, tout ça n’affecte pas la latence associée au chargement des scripts ni l’activité réseau supplémentaire souvent générée par le script lui-même. Simplement pour la vitesse, ça vaut la peine d’essayer.

Un second avantage est d’éviter le pistage (tracking). En l’absence de Javascript, la seule méthode fiable permettant de vous retracer est d’utiliser des bons vieux cookies. Avec Javascript activé, les sites web disposent de beaucoup d’autres moyens. Et ça devient très difficile de se débarrasser de ces étiquettes collantes ; essayez de détruire un evercookie par exemple. Je ne suis pas paranoïde, mais parfois je préfère que certaines choses restent privées et je ne veux pas qu’une compagnie publicitaire connaisse mon historique de navigation. En désactivant Javascript, c’est un souci de moins.

Le gros désavantage est évidemment que, pour certain sites, Javascript est pas mal obligatoire. Vous ne pouvez voir un vidéo Youtube sans Javascript par exemple, même avec le lecteur HTML5 activé. À mon avis, c’est simplement un mauvais design ; Javascript ne devrait pas être requis pour naviguer sur quelque site web que ce soit, excepté quand le contenu lui-même ne pourrait exister sans script (ce jeu par exemple).

Présentement, quand je trouve un site web où ça vaut la peine d’activer Javascript, je tape Commande-Virgule et je coche la case Javascript dans les préférences de Safari, et je répète le processus pour le désactiver par la suite. C’est plus compliqué, et donc parfois je laisse tomber certains sites et trouve autre chose à regarder.

Et c’est pas mal la même histoire pour Flash.


Commentaires

Pierre Lebeaupin

J’en suis venu à la même chose, mais pour une situation bien spécifique: lorsque j’ai navigué le web avec mon iPhone comme modem sur EDGE. Non seulement EDGE est lent (à tel point qu’on déprime à chaque fois qu’on voit les 50 ko de jQuery dans la fenêtre d’activité), mais trop souvent certaines ressources échouent simplement à se charger étant donné la faible fiabilité de la connection, donc il faut charger la page à nouveau (ne pas appuyer sur recharger! Ou toutes les ressources vont être oubliées et rechargées), mais certaines ressources ne peuvent être mises en cache et même si elles ont précédemment réussi à se charger, vont devoir être rechargées… et potentiellement échouer à ce faire. Ajoutez à ça le fait que de nombreux scripts, pour une raison ou une autre, sont inclus du haut de la page (et en conséquence bloquent le rendu du contenu situé après jusqu’à ce qu’ils soient chargés), et certains sites finissent par être tout simplement impossibles à charger en pratique sur EDGE si vous ne désactivez pas JS.


  • © 2003–2018 Michel Fortin.