Blogue

Red Stripe 2 et le tout nouveau Sim Daltonisme 2

L’année dernière j’ai publié Red Stripe, un outil pour aider les daltoniens rouge-vert à différentier certaines couleurs. L’application a reçu beaucoup d’attention médiatique, mais mon impression est qu’elle n’était pas aussi bonne qu’elle aurait du être. Ajouter des rayures partout où la composante rouge est plus grande que la verte semble bien en théorie, mais la réalité est que ça peut facilement devenir mélangeant pour les couleurs intermédiaires, tel que le jaune.

Donc j’ai regardé à nouveau tout ça dans les deux derniers mois et j’ai changé d’approche. Il y a toujours des rayures sur le rouge, mais il n’y en a plus sur le jaune, et un nouveau type de rayures pointillés s’ajoute sur le vert. Le filtre a aussi été retravaillé pour mieux fonctionner dans des conditions d’éclairage faible. Et tout ça est disponible aujourd’hui avec plusieurs autres améliorations pour iOS.

Red Stripe 2 est une mise à jour gratuite pour tous les utilisateurs ayant acheté la version 1.

Sur Mac, il y a 10 ans, j’ai fait la première version de Sim Daltonisme. Depuis, le simulateur de daltonisme n’a pas beaucoup changé. J’ai fait du travail de maintenance pour qu’il continue à fonctionner, pour passer aux processeurs Intel, et pour le rendre disponible sur le Mac App Store. Mais si vous n’avez pas porté attention à l’historique de version, vous n’aurez probablement pas remarqué les minuscules changements.

Jusqu’à aujourd’hui. Une toute nouvelle version de Sim Daltonisme a été reconstruite à partir du code de Red Stripe. Elle est incroyablement plus rapide que la version précédente et elle ajoute un mode « transparent » où l’on peut voir et manipuler les fenêtres sous-jacentes au travers du filtre. (C’est d’ailleurs le mode par défaut maintenant.) En mode suivi du pointeur, la fenêtre de filtre n’est plus visible avec répétition infinie à l’intérieur d’elle même, une amélioration demandé depuis longtemps.

Le nouveau code vous amène aussi Sim Daltonisme pour iOS. Vous pouvez maintenant regarder le monde autour de vous avec différent types de daltonisme. Peut-être trouverez-vous les couleurs un peu fades. Mais vous pourriez aussi découvrir des choses qui ressortent plus que la normale parce que les autres couleurs sont fades.

Sim Daltonisme 2 est, comme toujours, une application gratuite. Mais maintenant avec la version 2 elle est plus que gratuite : elle est open source. Jetez un coup d’oeil au code.

Lancement de Red Stripe

Comme pour beaucoup d’idées, ça semble évident quand on regarde en arrière, mais celle-ci ne m’est jamais venu jusqu’à tout récemment. J’ai passé quelque semaines avant le WWDC pour transformer cette idée en un produit. Et cette idée a progressé beaucoup plus que je ne m’y attendais initiallement. Je suis heureux aujourd’hui d’annoncer Red Stripe pour Mac et iOS.

Red Stripe est un outil pour aider les personnes affectés d’un daltonisme rouge-vert à distinguer les couleurs qui leurs sont généralement difficile à différencier. Ça fonctionne en mettant en surbrillance la composante rouge de la couleur avec un motif ligné proportionnellement à son intencité relative aux composantes bleu et verte de la couleur. Les couleurs comme le orange, le rouge et le violet auront un motif ligné superposé, alors que les verts et bleus ne l’auront pas.

Red Stripe pour iOS est un outil de réalité augmenté qui superpose sur l’image de la caméra du iPhone ou iPad le motif ligné.

Téléchargez l’application sur l’App Store pour 4.99 $ USD.

Red Stripe pour Mac affiche une vue filtré de la zone sous la fenêtre de Red Stripe. Vous pouvez cliquer directement dans la fenêtre pour interragir avec le contenu au dessous.

Téléchargez l’application ici pour un essai gratuit, ou
achetez sur Boutique michelf.ca ou sur le Mac App Store pour 8.99 $ USD.


Le daltonisme est un déficit de vision qui affecte un pourcentage significatif de la population. C’est le résultat d’un nombre réduit de cône rouge, vert, ou bleu sur la rétine, et c’est généralement causé par un gène défectueux sur le chromosome X. Pour plus d’information, consultez l’article Wikipedia à ce sujet.

Pour les gens ayant une vision normale qui et voudrait avoir un apperçu de comment apparaîssent les choses à un daltonien, jetez un coup d’œil à Sim Daltonisme.

Contrôle Gamma 5

Aujourd’hui est la date de sortie de la cinquième version majeure de Contrôle Gamma. La fonctionalité majeure de cette version est un nouvel algorithme pour l’ajustement de la courbe gamma relative au profil de couleur de l’écran. Plus de détails plus bas.

Parmis les autres nouvelles fonctionalités, notons la possibilité de choisir une touche de raccourci pour faire apparaître la fenêtre de réglages n’importe où, les marqueurs pouvant êtres manipulés avec des gestes de défilement et la possibilité d’enregistrer les réglages de plusieurs écrans dans un seul fichier.

Contrôle Gamma 5 se vendra à 18,99 $ USD, mais jusqu’au 28 mars vous pouvez l’obtenir pour 14,99 $. Si vous possédez une ancienne version de Contrôle Gamma, vous devrez acheter une nouvelle licence1 pour utiliser la version 5. Disponible sur la Boutique michelf.ca et sur le Mac App Store.

Comment fonctionne l’ajustement relatif au profil

Typiquement, la correction gamma prend la forme d’une fonction de puissance où l’exposant est appelé gamma. Ceci produit une courbe qui ressemble à ceci :

Ceci fonctionnait bien au temps des tubes à rayons cathodiques puisque la lumière émise par un pixel suivait elle aussi une courbe de puissance dépendant du voltage d’entrée appliqué par le canon à électron. Dépendant de la valeur de gamma, la courbe était plus ou moins droite.

Mais maintenant qu’on utilise tous des écrans à cristaux liquides, pour plusieurs de ces écrans une courbe de puissance ne fonctionne pas très bien. Voici une courbe de correction gamma hypothétique pour un écran à cristaux liquides :

Les anciennes versions de Contrôle Gamma remplaçaient cette courbe par une pure fonction de puissance telle que montrée dans le premier graphique. Malheureusement, ce n’est pas possible de correctement calibrer de cette façon un écran ayant besoin d’une correction du type du deuxième graphique.

Contrôle Gamma 5 ajoute le mode « Relatif au profile » — et il est choisi par défaut parce qu’il est tellement mieux — où à la place de remplacer la courbe de correction du profil par sa propre courbe, Contrôle Gamma va plutôt calculer sa courbe et la faire passer dans la courbe du profil avant de l’appliquer à l’écran.

Le résultat est que si vous dessinez la courbe résultante, vous vous rendrez compte que d’abaisser le point blanc est équivalent à étirer la courbe à l’horizontal :

Et si vous rendez les gris plus foncés, c’est équivalent à compresser la courbe du côté des valeurs les plus hautes et la dilater du côté des valeurs les plus basses en suivant une fonction de puissance :

Pour arriver à faire ces ajustements, Contrôle Gamma lit la courbe du profil au lancement, collectant des échantillons à chaque valeur de pixel. Il peut ensuite interpoler une nouvelle courbe à partir de ces échantillons pour refléter les ajustements faits dans la fenêtre de contrôle. Mais contrairement à la version précédente, si vous laissez tout les marqueurs à leur positions par défaut, alors la courbe gamma ne sera pas affecté du tout.


  1. Il n’y a pas de prix spécifiquement pour une mise à niveau. La majorité des acheteurs ont acheté via le Mac App Store pour lequel il n’est pas possible d’offrir une mise à jour payante. À la place, j’offre un rabais pour tout le monde durant les deux premières semaines. Ceci vaut aussi pour l’achat via la Boutique michelf.ca

Zone de guerre, vies perdues

En rétrospective, c’est facile de dire qu’un avion de passagers n’aurait pas dû s’aventurer au dessus d’une zone de guerre, mais ça a été permis et une tragédie c’en est suivit. Le vol MH17 a été descendu avec environ 250 personnes à bord à l’est de l’Ukraine. C’est révoltant que de telles choses puissent arriver, mais ce qui c’est passé n’est toujours pas clair à mes yeux.

On souhaiterais tous savoir ce qui est arrivé, mais je ne m’attend pas à ce que ce soit vraiment connu de ci-tôt. Parce qu’une autre victime des guerres est souvent la vérité.

Quand j’écoute les médias ces temps-ci, j’ai l’impression que la machine de propagande est en marche. Toute une série d’allusions à la Russie depuis quelque mois, l’assimilant à un régime oppressif et à l’armement de certains groupes pour déstabiliser des pays voisins vous laisserait croire que le pays est pire que l’Arabie Saoudite. Une petite analyse critique vous révèlera cependant que même les États-Unis ne sont pas à l’abris de ces tendances. Des politiciens qui clament haut et fort avoir de solides preuves de l’implication russe dans ces événements me rappèlent les accusations d’armes de destruction massive en Irak. Peut-être que les preuves ne sont pas fabriqués cette fois-ci, mais ça me prendra beaucoup plus qu’un politicien brandissant des soi-disant « preuves » pour rallier mon support à une intervention militaire dans un pays étranger.

N’oublions pas que sur les terres au dessous du ciel où ces avions volent des gens ordinaires meurent aussi. Quand un mortier d’artillerie frappe au mauvais endroit une ville peut perdre l’eau potable. Ou un édifice peut s’écrouler ou s’incendier avec des gens à l’intérieur. Les médias occidentaux ont tendance à ne pas trop en dire à propos de ces tragédies innombrables au sol, mais je sympathise avec tout ceux qui vivent toujours là bas, ainsi qu’avec tout ceux qui ont dû fuir la région.

Diaboliser ses ennemis, les qualifier de terroristes, de dictateurs sanguinaires ou d’expansionistes incontrôlables ne sert qu’un but : faire croire que la paix est une idée folle. Ça force les gens à croire que l’ennemi est une sorte de sous-humain, qu’il n’y a aucune chance de dialogue ou de solution pacifique, aucun espoir de compromis. C’est le langage de ceux qui cherchent la guerre.

La guerre est la maladie qu’on devrait plutôt combattre. Mon souhait est que cette tragédie devienne une occasion pour des pourparlers de paix au lieu d’une justification pour tuer encore plus dans une guerre plus grande. La guerre en Ukraine a débuté avec un problème politique intérieur à l’Ukraine ; ça se terminera nécessairement avec une solution négociée, ou ça ne se terminera pas bien pour personne.



  • © 2003–2016 Michel Fortin.