Une proposition de réconciliation

Certain pensent que la section 3.3.1 d’Apple a été ajouté pour bannir les méta-platformes. Mais Apple veut-t-il vraiment bannir toutes les méta-plateformes ? Ou veulent-t-il bannir que les méta-plateformes qui donne du contrôle à un autre vendeur ? Ces deux positions sont très différentes, et la deuxième est beaucoup plus raisonnable. Si la crainte est qu’Apple pourrait devenir dépendant d’un autre vendeur (tel qu’Adobe), ils pourraient écrire les termes d’une bien meilleure façon…

Je penses qu’ils devrait simplement forcer tout outil de traduction ou interpréter à être disponible publiquement sous forme open-source. Si l’une de ces plateformes devient un problème, c’est facile pour Apple d’enquêter, et ils peuvent même sortir leur propre version si nécessaire. Ça ne règle pas tous les problèmes que les gens ont avec la section 3.3.1, mais au moins ce n’est pas une interdiction complète de technologies, et ça encourage le partage de code avec les autres développeurs (une bonne chose pour la plateforme).

Et si ça met de la pression sur Adobe pour qu’ils distribuent Flash sous forme open-source, tant mieux !

Bannir la technologie, c’est régressif. Bannir certaines utilisations indésirable de la technologie (tel que les « lock-ins »), c’est plus difficile d’argumenter contre. J’espère qu’Apple en prendra note éventuellement.


  • © 2003–2018 Michel Fortin.