macOS Mojave

Apple doit sortir la plus récente version de macOS aujourd’hui. La nouveauté la plus intéressante est sans doute le mode sombre, où toutes les fenêtres obtiennent un fond sombre avec du texte en blanc. Je suppose que certaines personnes aimeront et d’autres non. Le problème principal avec le mode sombre sera la compatibilité : les applications construites avec support pour le mode sombre fonctionneront, les autres non. Vous aurez à mettre à jour toutes vos applications ou à tolérer un mélange de fenêtre sombres et claires.

Alors que ce passe-t-il avec les applications que je publie ? Black Light, Black Light Pro, Contrôle Gamma et Counterparts Lite sont prêtes, assurez-vous seulement que vous avez la plus récente mise à jour sortie plus tôt aujourd’hui. J’aurai des mises à jour pour Sim Daltonisme et Red Stripe un peu plus tard cette semaine, mais puisque la fenêtre principale a déjà une bordure sombre, le changement sera visible à peu près seulement dans la fenêtre de préférences.

Vous pouvez donc passer à Mojave en toute tranquillité et profiter du mode sombre. Mais je vais continuer de supporter les anciennes versions de macOS pour encore plusieurs années pour ceux qui ne veulent ou ne peuvent pas passer à la dernière version pour le moment.

Autres correctifs

Les nouvelles versions de Black Light et Contrôle Gamma règlent aussi un problème pouvant survenir durant la reconfiguration des écrans : quand on branche un nouvel écran où qu’un MacBook Pro à deux processeurs graphiques passe d’un à l’autre. L’effet sur la courbe gamma serait alors appliqué en double, résultant généralement en quelque chose de plus sombre. La façon d’extraire la courbe gamma de base a changé et les couleurs devraient être plus stables maintenant.

Black Light Pro (lancé la semaine dernière) supportait déjà le mode sombre. La version 1.0.1 apporte un correctif pour les transitions en fondu qui n’étaient pas fonctionnelles dans certaines situations.

La mise à jour de Counterparts Lite règle un problème faisant en sorte que cliquer une cellule puis rapidement commencer à taper pouvait effacer le premier caractère tapé.


  • © 2003–2018 Michel Fortin.